SLIDE+Script menu

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
Flux RSS
HelloCoton

vendredi 22 juillet 2011

23 ans à Macao !

Aujourd'hui, c'est mon anniversaire et comme un fait exprès, le soleil montre enfin son nez. Rien de mieux pour profiter de la traversée qui nous mènera à Macao. Le ferry est agréable, spacieux et nous recevons même une petite collation malgré la courte durée du trajet (1h).

Alors que nous approchons de la côte, les silhouettes des casinos se dessinent et brillent au soleil. Après un bref passage à l'immigration qui nous vaut un nouveau tampon sur notre passeport, nous prenons une des navettes gratuites proposés par les différents casinos. Nous optons pour celle du Gran Lisboa que nous savons central. Dès que l'on pose un pied à terre, on ne peut réfreiner l'envie de chanter le générique des Experts à Las Vegas, notamment en regardant l'impressionnante tour du Gran Lisboa. Puis, après quelques mètres l'ambiance change et il nous semble faire un saut au coeur de Lisbonne.





Les rues sont recouvertes de petites mosaïques, à l'instar de la capitale portugaise et la patte des anciens colons atteint son paroxysme sur la place "Largo do Senado", constituée de bâtiments colorés aux inscriptions latines. Certains détails nous interpellent, notamment l'étonnant mélange présent sur les plaques indiquant le nom des rues. On les trouve en effet inscrits en chinois et en portugais.

Nous poursuivons notre chemin en direction de "Las ruinas de Sao Paulo" et arpentons une rue où l'association des deux cultures semble significative. En effet, dans un espace assez restreint se trouvent de nombreuses boutiques proposant une version asiatisée du chorizo. Cependant, en levant la tête, nous nous rendons comtpe que les balcons et globalement les immeubles sont construits à la méditerranéenne.


Après avoir arpenté cet étrange vestige que sont les ruines de Sao Paulo, nous nous lançons dans l'ascension du mont. Arrivés en haut, nous bénéficions d'une vue imprenable sur tout la ville et Nicolas prend la pause à l'asiatique.



Nous achevons notre visite par l'avenida de la felicidade, ancien repère des prostituées de Macao.

Commence ensuite un douloureux moment. Nous devons nous rendre au casino The Venetian qui se situe sur la bande de Cotai, dans l'autre partie de l'île, mais nous ne parvenons pas à trouver de navette pour nous y rendre. Pendant plus d'une heure, nous tournons en rond dans le centre de Macao et personne ne nous donne une indication cohérente. Nous finissons par trouver une solution et arrivons dans cet immense casino, où l'on peut admirer des gondoles, des répliques d'immeubles vénitiens où encore voir des chinois déguisés en gondoliers. À l'intérieur, le faste est roi et c'est un autre monde. Je n'avais jamais pénétré dans un lieu de ce genre et je suis étonnée de voir les gens fumer librement aux tables de jeux, ou encore d'apercevoir des personnes habillées de manière peu élégante au milieu de cette ambiance très classe.




Nous prenons une petite collation et j'apprends enfin quelle est la surprise que Nicolas me réserve. Nous admirerons ce soir le dernier spectacle du Cirque du Soleil, "Zaia", dans le grand théâtre du Casino, qui contient pas moins de 1800 places. 

Alors que nous prenons place, nous constatons avec amusement que nous sommes entourés
d'indonésiens (ou d'indiens nous ne savons pas trop). Qui plus est il n'y a que des hommes. Le spectacle commence et nous vivons 1h30 de rêve. Je ne crois pas avoir déjà vu quelque chose d'aussi beau. Nous entrons dans un monde onyrique, le dispositif est à couper le souffle, la musique merveilleuse est jouée en direct, bref nous sommes éblouis. Je suppose qu'il y a un teaser sur youtube, je vous recommande vivement de chercher, c'est splendide !


Après un passage à la boutique souvenir pour acheter notamment la musique du spectacle et quelques objets pour marquer cette soirée d'anniversaire, nous nous installons aux machines à 5cents et nous amusons comme des enfants pendant un bon moment. 

Avant de reprendre la route du ferry, nous nous rendons au Bellini Lounge, un très beau bar où un orchestre fait des reprises de très bonne qualité. Nous trinquons à ma 23ème année en dégustant en excellent champagne. Je suis comblée et Nico est ravi. 



Cette journée à Macao était vraiment fabuleuse et a marqué une coupure par rapport à l'agitation de Hong Kong. 

Nous rentrons à l'appartement à 3h du matin, et nous devrons nous lever à 7h, pour une longue journée de voyage. Nous avons trouvé une solution pour nous rendre à Yangshuo. Nous prendrons demain le train express qui relie Hong Kong à Canton (Guang Zhou en chinois) puis nous embarquerons pour un vol Canton/Guilin. Les liaisons sont plus nombreuses depuis cet aéroport par rapport à Schenzen. Il faudra ensuite prendre un bus, un bateau ou un taxi pour nous rendre à Yangshuo. N'ayant de réservation ni pour le train, ni pour l'avion, il nous faut partir de bonne heure. Demain soir, je vous écrirai, si tout va bien depuis Yangshuo. En route donc pour la deuxième partie du voyage !

1 commentaire:

  1. Merci de nous faire découvrir MACAO, ville très colorée. Magnifique reportage qui fait rêver.

    RépondreSupprimer