SLIDE+Script menu

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
Flux RSS
HelloCoton

samedi 23 juillet 2011

A long way to Yangshuo...

Je parlerai dans cet article à la fois de notre journée d'hier (22 juillet) et de celle d'aujourd'hui.

Nous prenons la route pour Yangshuo, petite ville située à un peu moins de 500 km de Hong Kong. Nous nous levons donc à 7h30 du matin, après une courte nuit de 4 heures à peine, pour refaire notre sac et partir à la gare de Hung Hom. Comme nous n'avons de réservation ni pour le train, ni pour l'avion, il vaut mieux partir de bonne heure.

La première bonne surprise se produit lorsque nous obtenons sans problème auprès du fameux CTS, un billet pour Canton. Nous faisons de nouveau face à quelques formalités puisque nous quittons le territoire de Hong Kong. Le trajet dure un peu moins de 2 heures et se passe sans embuche. Qui plus est, les chinois ont une certaine notion du bien-être et distribuent gratuitement des bouteilles d'eau.

Nous arrivons à Canton aux alentours de 13 heures et devons nous rendre au plus vite à l'aéroport, situé à une trentaine de kilomètres. Le prochain vol pour Guilin est à 16h10. Il nous faut avant tout changer nos euros en yuan et ce n'est pas une mince affaire. Nous passons près de vingt minutes à la banque, il y a beaucoup de paperasse.

Après un temps considérable à faire de grands signes pour arrêter un taxi, nous finissons par obtenir gain de cause et filons vers l'étape suivante de notre périple. L'heure défile. Nous arrivons à l'aéroport à 14h45 et parvenons à acheter un billet, à notre grand soulagement. Enfin... moyennement pour moi qui ne suis pas très rassurée par ce mode de transport.

Qu'importe, nous montons quand même pour faire le vol le plus court que nous ayons effectué à ce jour : 45 minutes. À peine le temps de décoller, nous voilà déjà à terre.

Une navette nous ramène dans le centre de Guilin et nous commençons à apercevoir le paysage que nous sommes venus chercher. De plus,l'ambiance est en rupture totale avec celle de Hong Kong. Nous sommes dans une petite ville, les maisons ont l'air défraîchies et tout le monde circule à mobilette. Ce qui ne change pas, c'est la chaleur. Elle est même plus forte.

Une fois descendus du car, il nous faut en trouver un autre pour Yangshuo, ce qui est loin d'être aisé. Nous nous retrouvons en plus entourés de scooters, l'anarchie dans la circulation est à son comble et nous ne savons pas vraiment où nous devons nous rendre. Nous nous faisons accoster par un rabatteur qui nous guide vers un car assurant la liaison avec Yangshuo et même si nous savons que nous allons payer un peu plus cher que le tarif normal, nous acceptons car nous sommes épuisés. Il est déjà 18h30 et nous avons besoin d'arriver à destination.

Nous parcourons pendant une heure et demi, une route un peu cabossée et regardons le merveilleux paysage défiler sous nos yeux, avec, en premier plan, d'innombrables petits baraquements où se trouvent des boutiques, des groupes de personnes réparant leur scooter ou encore des vendeurs de fruits.


Arrivés à Yangshuo, nous devons arpenter l'artère principale, avec nos gros sacs sur le dos. Il est 20h, tout le monde est de sortie, c'est l'enfer ! Mais nous arrivons à bon port, dans notre auberge. Nous sommes contents. Nous avons une chambre privée qui comprend également les toilettes et la douche, une vue magnifique sur le fleuve et les pains de sucre (les collines typiques de la région) et l'établissement dispose d'une terrasse sur son toit où l'on peut admirer le paysage.

Après une repas bien mérité (nous n'avions pris qu'un petit déjeuner) dans un resto délicieux où les plats sont tous aux environs de 3 à 5 euros et une ballade dans les alentours, qui nous vaut une séance de rabattage et de marchandage surréaliste, nous rentrons nous coucher.

Aujourd'hui, 23 juillet, nous sentons vivement le contrecoup du voyage et la chaleur ne nous aide pas beaucoup. C'est un peu mollement que nous tentons une petite expédition pour visiter la ville. Nous voulons monter en haut d'un pic, mais il est fermé en raison de l'énorme averse qui nous est tombée dessus en fin de matinée et qui a rendu le sol glissant. Nous décidons donc d'aller au parc de Yangshuo en passant par le bord du fleuve puis par des ruelles beaucoup moins touristiques. Nous y découvrons un visage moins rose, et des maisons en très mauvais état.



Le parc nous offre un moment de répit, la nature y est luxuriante, une dame improvise un concert de musique traditionnelle avec un flutiste, des pépés font la sieste sur les bancs, l'ambiance est agréable.



En reprenant Xi Jie qui est la rue principale de Yangshuo et aussi la plus touristique, nous sommes harcelés par toutes sortes de commerçants et de rabatteurs. Je n'aurais jamais cru que je le vivrais comme ça, mais ça me rend nerveuse, irritable. J'ai l'impression que nous sommes discriminés, à cause de notre apparence occidentale. Il semble que personne ne soit sincère ou véritablement gentil, mais que tout soit enrobage, calcul et que l'unique but soit de nous rouler dans la farine. Comme je le disais hier à Nico, ils nous font croire que l'on est amis, mais on n'ira pas manger des dim sum ensemble ! Nico, quant à lui est un peu plus habitué grâce au voyage qu'il a effectué l'an dernier en Indonésie et il me tempère. Je pense que je m'y ferai vite cependant. Heureusement, le personnel de l'auberge est très sympathique et avenant.

Nous prenons une bière (inévitable par cette chaleur) et nous installons sur la terrasse de l'auberge pour voir le jour décliner et cet instant est une communion totale avec la nature. L'environnement est si beau.




Pour finir la journée, direction le resto de la veille, qui devient un peu notre repère (et dont je ne connais pas enore le nom) et le Mojo Bar. Il se situe sur le toit d'un immeuble, on peut y boire des mojitos pour 3 euros, les serveurs nous prêtent des puissances 4, les jeux tels que billars, babyfoot ou flechettes ne manquent pas et l'ambiance est jeune et relax. Un lieu d'amusement pour tous les aventuriers !

Demain, nous partons en escapade à vélo à une dizaine de kilomètres de Yangshuo (pour commencer), admirer la colline de la lune et la grotte du Boudha noir. On peut y prendre des bains de boue, puis se rincer dans des bains d'eau naturelle. Il y beaucoup de choses à voir et à faire ici et nous allons vivre 5 jours très riches, sans aucun doute !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire