SLIDE+Script menu

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
Flux RSS
HelloCoton

vendredi 29 juillet 2011

Dernier jour à Yangshuo

Nous avons passé hier (28 juillet) une journée contrastée, mais au final très bonne. Emballés par notre fabuleuse promenade de la veille, nous décidons de relouer un scooter, cette fois ci à essence, pour nous permettre d'aller plus loin. Notre destination du jour, le Yulong Bridge ou pont du dragon, vieux de 600 ans.

Armés de notre mobylette, nous nous lançons et choisissons de quitter la grande route en suivant de petits chemins moins empruntés mais tout de même indiqués sur la carte ! Assez rapidement, nous nous arrêtons, d'une part pour mettre de la crème solaire puisque le soleil tape toujours aussi fort, mais aussi pour acheter une tranche de pastèque. En effet, depuis notre arrivée, les stands de fruits (et particulièrement de pastèques) me font de l'oeil et Nico m'a promis depuis plusieurs jours que nous en degusterions une. Le moment est opportun. Nous trouvons un stand, coupé du monde. Il est seul, avant un petit virage et une famille prend son déjeuner. Nous avons un peu de mal à nous faire comprendre mais nous finissons par obtenir ce que nous voulons et ils nous invitent à nous assoir à leur petite table. Une fois finit et après avoir refusé d'acheter quelques bijoux (ils ont toujours plus d'un tour dans leur sac), nous reprenons la route. Les paysages défilent les cheveux au vent et nous ne nous lassons pas de ces images enchanteresses.



Après être passés dans un village, puis un autre et avoir regardé la carte plusieurs fois, nous constatons que nous sommes un peu perdus. Nous demandons notre route à un jeune homme qui fait des travaux dans sa maison. Il nous l'indique et nous nous retrouvons dans une sorte de champ avec un tout petit chemin de terre, suivi bientôt d'une petite voie si étriquée que nous descendons du scooter pour le faire rouler.

Puis nous retrouvons notre route et arrivons bientôt au fameux pont du dragon.


Nous sommes plutôt fatigués car la route nous a déjà pris un certain temps et la chaleur est assez écrasante. Le pont est plutôt joli mais petit. Nous ne nous attendions pas exactement à ça. Nous avons envie de nous baigner et le Lonely Planet (notre guide) recommande ce secteur. Nous ne sommes pas ici au bord de la rivière Li mais au fleuve Yulong. L'eau est plutôt vaseuse et de des dizaines de bateaux en bambous ne cessent de passer, menés en tête de cortège par un rameur, muni d'un porte-voix qui chante des airs chinois. Il y a même des stands de boissons et de nourriture sur l'eau ! Quant aux passagers, ils s'amusent au sport préféré des chinois, le pistolet à eau...




Nous reprenons la route pour voir un peu plus loin si les sites de baignade sont plus intéressants. Nous nous arrêtons dans un champ partagé entre des familles et des buffles. Beaucoup de gens se baignent, nous pensons avoir trouvé ce que nous cherchons. Cependant, je dois revoir ma tenue vestimentaire ! En effet, ici, toutes les femmes se baignent habillées. Nicolas me prête son T-shirt et nous commençons à mettre les pieds dans l'eau. Une jeune fille nous éclabousse. L'ambiance est sympathique mais l'eau est en fait très vaseuse et une forte odeur de fumier donne bien peu envie de se jetter à l'eau.

Nous rebroussons chemin et continuons notre route. Au fur et à mesure que nous roulons et empruntons d'atroces routes caillouteuses (le paysage, lui, reste magnifique), nous réalisons cette fois ci que nous sommes bels et biens perdus et que nous ne savons même plus situer sur la carte où nous nous trouvons !



Nous traversons des villages solitaires où l'on peine à croire qu'il y ait âme qui vive et nous faisons guider au fil des rencontres afin de retrouver notre route. Les gens que nous croisons ne parlent pas anglais mais sont assez excités de voir des occidentaux et nous gratifient de grands "hello !" dès qu'ils nous aperçoivent.

Alors que nous sommes à peu près sûrs d'être sur le bon chemin, nous tombons sur une petite rivière où des enfants se baignent. L'endroit est désert, comme coupé du monde. Nous décidons de nous arrêter afin de faire trempette un moment, comme nous l'avions prévu au départ. Il est 18h, cela fait des heures que nous roulons. Cet instant de fraîcheur est très agréable.

En reprenant la route et en retombant sur nos pattes, nous profitons d'un sublime couché de soleil rougeoiyant. Le séjour que nous avons passé dans cette région était tout simplement fabuleux et nous aurions pu rester encore un bon moment sans peine. C'est avec un petit pincement que nous partons. Nous rêvons déjà d'y revenir.

Nous sommes arrivés aujourd'hui à Haikou, ville située à près de 600km de Yangshuo, sur l'île d'Hainan, au sud du continent. Malheureusement, je n'aurai rien à raconter sur cette journée. L'île est frappée par une tempête tropicale et nous ne pouvons pas quitter l'hôtel. Heureusement notre chambre est spacieuse et nous avons tout le confort. Nous espèrons néanoimns que le temps sera un peu plus clément demain, sinon notre séjour ici risque d'être compromis...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire