SLIDE+Script menu

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
Flux RSS
HelloCoton

mercredi 14 novembre 2012

3 expériences gastronomiques surprenantes en voyage...


Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « Voyager blogs »organisé par le blog Lecoindesvoyageurs.fr et dont voici la présentation pour cette deuxième édition : 3 expériences gastronomiques surprenantes en voyage.





En gros gourmands que nous sommes nous avons tout de suite été interpellés par l'intitulé de cet événement inter-blogueurs ! Nous allons donc essayer de partager avec vous ces 3 expériences surprenantes...

1) Le dim-sum de la mort, Hong-Kong

Cette journée commençait mal, une chaleur étouffante, la grisaille des jours de moussons, le Peak noyé dans les nuages, une fine pluie et... la tourista ! Autant vous dire qu'on partait du mauvais pied ! Mais si les éléments n'étaient pas avec nous, il serait au moins une chose sur laquelle nous pourrions compter sans crainte : les dim sum de chez Maxim's dont tout le monde nous avait parlé, des copains au Lonely (oui, le Lonely nous parle).
Alors que nous avions passé 2 heures la veille à le chercher, le trouver et nous entendre dire qu'il n'y avait pas de service le soir, nous étions cette fois armés tels des professionnels et prêts à la dégustation.
On y accède par l'entrée de l'auditorium de Hong Kong (qui a d'ailleurs une architecture quelque peu similaire à l'opéra de Sydney), puis on grimpe à l'étage pour atterrir dans une immense salle un chouïa kitch où des tables nappées en blanc regorgent de petits paniers en bois et où des dames circulent, poussant de grands chariots remplis de dim-sum.
















Nous prenons place et nous laissons tenter au fil des chariots. Un petit carton se remplit au fur et à mesure de coups de tampons, selon ce que nous prenons. Nous délectant, nous remarquons  sur la carte (car il y en a tout de même une, pour se repérer), un dim-sum qui semble plus correspondre à du sucré. Il est écrit qu'il y a du sésame et de la cacahuète. Ni une, ni deux on en commande un ! Et le voilà qui arrive... ce truc étrange...peu engageant.
De l'extérieur, ça pourrait ressembler à une boule coco. Je me lance la première et le coeur apparaît : un énorme truc noir et visqueux avec un goût extrêmement amer. Nico goûte à son tour. Un petit silence s'installe. Le plus troublant c'est cette matière. Après un temps je lui glisse : "En fait ce machin c'est plus une texture qu'un goût !" On rigole un bon coup, on le prend en photo et on le laisse tel quel ! Franchement c'était juste immangeable !


2) Le buffet de folie, Venise


Au printemps dernier, nous avons fait un périple en Italie qui s'est achevé par 3 jours à Venise. Cette ville est une merveille mais pour les pieds, c'est une autre histoire. Comme je le disais à Nico au retour : "si on pouvait mourir des pieds, je serais morte des pieds !" Néanmoins, Venise, d'un point de vue gastronomique est une ville surprenante ! On peut y déguster en fin d'après-midi d'excellents cichettis, sorte de tapas, allant de coeurs d'artichauts, de mini bruschettas à des boulettes de viande absolument exquises. Tout ceci avec un petit verre de Spritz et à des prix plutôt abordables, bref, que demander de plus ?! Mais notre expérience surprenante n'a pas eu lieu dans un bar à cichettis mais dans une petite taverne qui propose une formule exceptionnelle ! Tous les jours, de 17h30 à 19h30 c'est Happy Hour.

Le principe ? Chacun paye une conso à 5 euros puis peut profiter d'un buffet de nourriture à volonté! Et là c'est juste l'orgie ! Des pâtes au pesto si bonnes qu'on en pleurerait, des bruschettas, du risotto, des salades, un truc de fou ! Ce qui est surprenant c'est ce sentiment de détenir un petit secret bien gardé. En effet, on remarque qu'il y a quelques étrangers mais aussi des gens qui semblent être des habitués, des hommes d'un certain âge, un étudiant fauché. Le sentiment est renforcé par la difficulté d'accès à cette petite place. Nous avons recommandé cette auberge par la suite à mon beau-frère et ma belle-soeur, ils ne l'ont jamais trouvée ! Tout ceci ajouté au fait qu'il pleuvait et que la chaleur de cette taverne nous a fait un bien fou confère à cette expérience gastronomique une saveur particulière !

3) La paëlla la plus folklorique, Nerja

Cet été, nous avons découvert l'Andalousie, une terre sauvage, empreinte d'histoire, avec des falaises, des criques et des maisons blanches. Si nous nous sommes délectés avec des tapas diverses et surtout beaucoup de sangria, nous avons également fait une découverte majeure : la meilleure paëlla d'Andalousie ! (Du moins, qu'on ait goûté).
Le restaurant se situe sur la plage. On foule le sable, une luxurieuse tonnelle nous abrite du soleil et il doit y avoir au bas mot 120 couverts à gérer. Il y règne une ambiance survoltée. Les serveurs crient, vont à 2000 à l'heure, les tables sont toutes simples et recouvertes de nappes à carreaux. La première fois que nous y allons, nous attendons sagement que l'on nous place lorsqu'un des serveurs nous lance un grand signe un peu agacé pour nous dire de trouver une table. Eh oui première règle de ce lieu pas banal : c'est chacun pour soi. (La deuxième fois on trouvera d'ailleurs tout de suite une table en grillant deux touristes allemands un peu paumés). 

Une fois installés, nous commandons une sangria. Un verre ? Non non ça n'existe pas ! Un pichet d'un litre ou rien Monsieur ! À 15h en sortant de la plage sous 35 degrés, ça passe... ou pas ! Certains prennent des salades mais le vrai chef d'oeuvre ici, c'est la paella. Pour 6 euros on en a... à volonté (décidément) ! La première nous est servie directement à table, elle est assez simple on y trouve du poulet, des gambas et un riz extra mais c'est une valeur sûre !  Pour en reprendre il faut se lever et aller voir le paellaïolo (je le tente !).

On peut alors découvrir une immense poêle et un viel homme qui apparemment la prépare depuis plus de 30 ans ! Il est même très connu en Espagne puisqu'il a été la star d'un programme télé du genre "Cauchemar en cuisine" ou "Masterchef", je ne me souviens plus. Du coup, dès qu'il circule dans le "restaurant" des gens l'interpellent et se prennent en photo avec lui.
On a vraiment adoré cet endroit et cette paëlla. On ne s'attendait pas à trouver un lieu authentique dans cette station balnéaire préservée mais tout de même assez touristique.
 C'était la bonne surprise des vacances !

Voici donc nos 3 expériences gastronomiques surprenantes ! Comme vous l'aurez remarqué, ce n'est pas forcément dû à ce que nous avons mangé mais souvent au lieu dans lequel nous avons fait nos dégustations. Mais on ne doute pas que d'ici quelques mois on aura une liste longue comme le bras de plats étranges à partager ! :)





2 commentaires:

  1. Le Dim-sum ça a l'air trop bon, vivement que j'aille en Asie :)
    Concernant la paella, vivant en Espagne, je me gave de ça :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment très bon ! J'ai d'ailleurs hâte d'en remanger ! :) Veinarde pour la paella ! C'est si bon ! Profites en bien ;)

    RépondreSupprimer