SLIDE+Script menu

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
Flux RSS
HelloCoton

jeudi 24 janvier 2013

Kanchanaburi : Born to be wiiiiillllld !

Les fameuses chutes d'Erawan waterfall
Nous sommes arrivés mardi matin à Kanchanaburi, petite ville provinciale à 160 km à l'est de Bangkok, nichée au bord de la rivière Kwai. C'est ici que se tient le fameux pont ! Nous en avons déjà pris plein les yeux et nous adorons vraiment cette région. Nous avons même décidé de prolonger un peu notre séjour et de ne partir que dimanche.



Hier, nous avons fait presque 100 kilomètres à travers la campagne, en scooter, et c'était un peu magique. Nous sommes d'abord allés dans un temple assez incroyable, niché sur une colline, par lequel on accède grâce à un grand escalier bariolé qui rappelle les dragons. Les moins téméraires peuvent emprunter un petit téléphérique ultra raide.

Comme toujours, le faste ne manquait pas et Boudha étincellait de mille feux pendant que les autres constructions nous offraient tout leur panache. Le seul point négatif ? La chaleur suffoquante combinée à l'obligation pour ma part de couvrir mes épaules et mes jambes...



Dans le petit jardin du temple, nous sommes même tombés sur des statuettes à l'effigie des signes astrologiques chinois, nous avons pris la pose avec les nôtres.



Il y a une forte imprégnation chinoise dans cette province. Dans le centre de Kanchanaburi on trouve même un cimetière chinois tandis qu'un peu partout, il y a des pagodes avec des écritures chinoises et pas mal d'échoppes également.

Après avoir quitté les temples, nous sommes repassés par le centre ville pour assouvir un fantasme : aller au KFC ! Nico a vu très gros et on n'a même pas fini tellement il y en avait mais ça nous a fait bien plaisir !


Après cette pause, nous nous enfonçons dans la campagne sans trop savoir où nous allons mais avec délectation. La chaleur rend le paysage brumeux, les montagnes veillent sagement sur les champs de tapioca, de maïs et de citronnelle. Nous nous arrêtons près d'un centre équestre, au bord de la rivière, c'est si paisible, si parfait.








Sur la route, nous croisons de temps à autre un pick up rempli d'enfants qui nous font de grands signes en riant. Parfois, nous doublons un scooter conduit par un garçon qui doit à peine avoir 10 ans, mais ça ne semble choquer personne. Dans chaque village où nous passons, un homme parle dans un haut parleur, il y a de la musique et les gens sont réunis autour des étals de bord de route ou d'une maison. La vie semble se mener à un autre rythme ici...

Qu'ils soient au travail, au marché ou à l'école, les gens paraissent avoir un vrai sens du bien être. Il faut dire que cela fait partie de leur culture. Pour les thaïlandais, un travail doit être fait avec une part d'amusement et il n'est rien de pire qu'un emploi mené en solitaire où on ne peut interagir avec les autres. C'est donc tout naturellement qu'on les voit rire ou se taquiner pendant qu'ils font le service ou qu'ils nous encaissent.

Sur la carte que nous avons récupérée à l'office du tourisme, il est indiqué Giant tree (arbre géant pour les non anglophones). Nous sommes intrigués, d'autant plus que nous n'en avons entendu parlé nulle part. Nous partons à sa recherche et traversons des routes désertes depuis lesquelles nous contemplons le soleil qui berce les montagnes. Après  un certain temps nous y parvenons et nous sommes subjugués ! L'arbre est immense, des foulards sont enroulés à son pied en guise d'offrande et il n'y a personne. Aucun touriste, juste quelques vaches et des chiens évidemment (vous n'imaginez pas le nombre de chiens que compte ce pays !). Nous ressentons un profond bien être face à toute cette beauté et la satisfaction d'avoir fait quelque chose d'unique, qui a cet instant là n'appartient qu'à nous.


Plus loin, nous nous aventurons sur une route cahotique qui longe des champs de maïs, pour se rapprocher des montagnes. Des ouvriers nous lance des grands "hello" et l'un d'entre eux vient même à notre rencontre, croyant que nous nous sommes perdus. Cette journée est parfaite et nous sommes comblés.

Comme le soleil commence à décliner, nous décidons de le regarder se coucher depuis le fameux pont de la rivière Kwai... Oui mais voilà, on ne le trouve pas ! On roule, on suit les panneaux, il n'est jamais là ! Nous engageons une course poursuite avec le soleil et dans un ultime essai, nous choisissons une ruelle qui, pensons-nous, mène à la rivière.

Un habitant essaye de nous expliquer dans un anglais très approximatif comment y aller et nous nous retrouvons au milieu d'un champ de citronnelle, sur un chemin impossible. C'est assez cocasse. Nous apercevons le soleil qui disparait, depuis notre champ.

Au milieu des champs...

Alors que nous regagnons la route principale et que nous atteignons le point où nous avions fait demi tour, nous sommes frappés simultanément par la même évidence : "le pont est juste après tu vas voir !" Et ça ne manque pas ! 100 mètres auraient suffit !

Entre le dépit et l'amusement, nous quittons le scooter pour nous approcher de ce joli petit pont plein d'histoire et imortalisons le moment. Alors que Nico suggère de reprendre une photo en souriant, nous atteignons le pompon en voyant l'appareil photo s'éteindre, à cause de la batterie à plat. Il n'en faut pas plus pour nous faire partir dans un fou rire interminable qui s'accompagnera de quelques petites larmes pour ma part.


En rentrant, bien cassés, nous étudions les activités à faire dans la région et après avoir hésité à prendre un tour, nous décidons de garder le scooter et de tout faire par nos propres moyens, born to be wild baby !!!!

Aujourd'hui nous nous sommes donc levés de bonne heure pour parcourir les 65 kilomètres qui séparent Kanchanaburi du parc national d'Errawan, où se situe notamment la cascade au 7 rebonds. Cette cascade est composée de différents paliers que l'on atteint en crapahutant à travers un chemin fait de cailloux, de grosses racines et de dénivelés. Nous avions peur qu'il y ait beaucoup de monde à cause des tours organisés qui y vont tous mais il s'avère que le gros des troupes arrive en début d'après-midi donc nous étions assez tranquilles.



La marche est fatigante et il fait très chaud, heureusement, la fraîcheur de la cascade fait son petit effet et les arbres offrent une ombre réconfortante. Il est dit que l'on peut voir des singes, malheureusement ça n'a pas été le cas, dommage, on avait des bananes pour eux !



Arriver au 7ème "étage" de la cascade se fait par une marche escarpée sur 2,5 kilomètres, mais une fois en haut, la récompense est là ! Nous nous baignons dans cette eau cristaline et nous faisons manger les pieds par les poissons avides de peaux mortes.

En redescendant, Nico fait du toboggan naturel, sur une grosse roche glissante et ça le rend heureux!


Nico est content !



La plupart des gens qui viennent dans ce parc se cantonnent aux cascades, pourtant il y a de nombreuses choses à voir et ce que nous avons fait après nous a encore plus enchanté !

Nous remarquons qu'une grotte (Phratat Cave) est indiquée sur le plan et comme nous avons le scooter nous pouvons y aller sans dépendre de personne ! 12 kilomètres plus tard, après avoir pris un peu d'altitude, nous arrivons dans un havre de paix, ça tranche avec l'ambiance des cascades, prises d'assaut par des groupes de russes et de chinois.

Pour accéder à la grotte, il faut gravir un certain nombre d'escaliers sur au moins 500 mètres. C'est physique mais nous avons du soutien puisqu'un chien s'est joint à nous.


La route cahotique qui menait jusqu'à la grotte nous avait déjà fait penser que la fréquentation du lieu devait être faible, mais là, il n'y a tout simplement personne. Une fois en haut, nous arrivons devant une vaste gallerie. Et là je m'exclame "attends, tu vas me dire qu'on a fait tout ça pour ça !" Nico rigole lorsque nous réalisons qu'il y a un ranger qui "monte la garde". Il nous demande si une lampe de poche nous suffit et nous mène ensuite vers un minuscule conduit où il faut bien se baisser et qui permet de pénétrer dans la grotte. Il fait quelques pas avec nous puis nous laisse et nous réalisons ce qu'il y a devant nous.

Le chemin mytérieux !
Une immense grotte, remplie de formations diverses, de stalagmites, de cristaux étincellants, un petit chemin en bois qui permet de l'arpenter, le chien et nous... la grotte pour nous tous seuls ! Nous sommes exaltés, tant par ce que nous voyons que par l'impression de détenir un secret. Nous restons là un bon moment, on ne veut pas que ce moment s'achève et puis il y a tant de choses à voir !

L'entrée de la grotte


En ressortant nous sommes conquis par notre journée. Et soudain nous vient une idée : on peut peut être voir le coucher de soleil depuis le pont si on se dépêche ! Nico roule à 90, on trace comme des fous (chers parents rassurez-vous, on reste prudents hein !). Alors que le soleil est rouge vif, nous atteignons Kanchanaburi, on y croit ! Nous arrivons au pont et là, gros fou rire, le soleil passe derrière la montagne ! Décidément ! On se dit que l'on s'améliore et que d'ici deux jours, on devrait être au top !

Pour finir cette journée en beauté, nous nous rendons au marché de nuit, où nous étions déjà allés le premier soir. Il y a de nombreux stands de nourriture et on se fait bien plaisir pour à peine 100 baths (2,5 euros). On a nos petites habitudes, si bien que le vendeur nous reconnaît et nous fait des grands sourires. On achève le repas par une des meilleures gauffres que j'ai jamais mangée, fourrée au chocolat ! Huuummm !




Enfin, on se dit que l'on va prendre un verre et puis...on passe devant un salon de massage et on a tous les deux bien mal, entre la fatigue et les heures en scooter. Du coup, on rentre et on s'offre une heure de détente totale avec massage à l'huile pour 5 euros! Le bonheur ! Comme cela faisait partie de nos défis, on peut donc vous annoncer que nous avons un premier défi de réalisé !!!

Voilà donc nos aventures à Kanchanaburi ! Il y a encore de très bons moments à venir, mais je vous raconterai ça en temps voulu ! En attendant encore des photos, des photos, des photos !













On a peur qu'il y ait des aliens dans la grotte !






Le fameux pont de la rivière Kwai...






9 commentaires:

  1. BRUNA

    KANCHANABURI j'en reste ébahie. Tout est surprenant et magnifique même Barba Praline Rosette en a les yeux écarquillés. Vos photos sont très belles et vous semblez en pleine forme.
    Merci de nous faire partager ces merveilleuses découvertes. Je pense bien à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Patricia et Serge24 janvier 2013 à 23:46

    C'est tellement beau et tellement puissant que les mots commencent à manquer !
    Attention quand même aux excès de vitesse :)... Les parents qui s'inquiètent :(
    Profitez bien !
    On vous embrase

    RépondreSupprimer
  3. C'est magnifique !

    Et vous avez aussi réalisé en partie un autre défi : Manger dans un fast food pour chaque pays, la Thaïlande, c'est fait !

    Gros bisous et profitez bien ;)

    Eddy

    RépondreSupprimer
  4. Super photos, mention speciale pour celle de nico sur le scooter ! J'imagine qu'avec ta tignasse tu dois avoir du mal a enfiler le casque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Attends je lui ai désépaissit et racourci sa tignasse il y a 15 jours! Mais je t'accorde qu'il en reste encore beaucoup! ;) on espère que tu apprécies les photos de bouffe, on a toujours une pensée pour toi quand on les faits ;)

      Supprimer
    2. Hello Fab, Je dois dire que c'est pas si mal, au moins le casque bouge pas une fois qu'il est enfilé!! :) Mais heureusement que Charlène se découvre des talents de coiffeuses, elle va pouvoir me faire une jolie coupe bientot!
      Biz!
      Nico

      Supprimer
  5. J'adore le tee-shirts gangnam style... !! :)

    RépondreSupprimer