SLIDE+Script menu

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
Flux RSS
HelloCoton

mardi 12 février 2013

Myanmar : Entre enthousiasme et doute...

J'écris cet article dans le train qui nous mène à Kiaukme (se prononce "Tcha-O-Mé), petite ville à un peu moins de 200 kilomètres au nord est de Mandalay, depuis laquelle  nous partirons demain pour un trek à la rencontre des habitants des villages montagneux.


Si nous tentons de prendre le train au minimum, il faut bien avouer que celui là vaut le détour. En effet, outre les balancements incroyables des wagons, il passe par un viaduc impressionnant haut de 97 mètres ! La traversée est assez sensationnelle et donne le vertige! Quant à l'aiguillage avant d'y accéder, il est fait à la main !




Avant de rejoindre Pyn Oo Lwin, nous avons passé une journée à Bago, à 2 heures de Rangoon où nous avons même eu la surprise de retrouver Nico et Marianne avec qui nous avons dîné avant de prendre notre bus de nuit pour Mandalay. A Bago, nous avons visité les principaux temples avec un guide, Mr Peace et nous avons pu observer le repas des moines. C'était très intéressant. Nous avons ensuite pu profiter d'un salon de thé avec le wifi pour nous connecter un peu au monde extérieur.

Un homme étrange est venu s'assoir à côté de nous. Il nous a demandé si nous avions payé les taxes gouvernementales pour la visite des temples, nous a dit d'être prudents car les gens en voudraient à notre argent, qu'on ne devait rien accepter car on allait nous droguer pour nous voler etc. Bien entendu nous savons qu'il n'en est rien et que, sans être naïf pour autant, le Myanmar est un pays sûr. Mais c'est arrivé au mauvais moment. Nous étions très fatigués, pas mal bousculés par ce que nous avions vu ici. De la pauvreté, des gens qui nous fixent, certains avec bienveillance mais d'autres avec défiance, on se sentait vraiment mal à l'aise et ça a été  la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. On s'est installé dans le bus, je me suis effondrée en larmes, du coup on a décidé qu'il était temps de faire une pause et de consacrer la journée suivante à se reposer.




Arrivés à Mandalay on l'a jouée plus cool et on a pris notre temps pour négocier, savoir où on allait etc. ça nous a bien réussi puisque nous avons eu le taxi (pick-up) local au prix des locaux pour rejoindre Pyn Oo Lwin, à deux heures de route. Nous nous sommes trouvés un bon hôtel qu'on a réussi à négocier à la baisse et on s'est effondrés! Une journée devant le câble américain à regarder Harry potter, Starship Troopers et autres films, un vrai bonheur !

C'est rechargés presque à bloc que nous avons hier enfourché nos vélos pour visiter les environs. Rien que la location en elle-même était drôle puisqu'il a fallu retourner deux fois au magasin! La première fois la scelle de Nico bougeait dans tous les sens, la seconde mon pneu avant était crevé. Trois hommes se sont mis avec nous pour essayer de le regonfler avant de se résigner.

Nous avons arpenté une route où marchés de bric et de broc et maisons luxueuses s'altèrnaient. Nous sommes ensuite arrivés près d'un lac et avons aboutis dans un restaurant super classe où se trouvaient de riches chinois et probablement de riches birmans. Mais bon, tout est relatif, la belle pièce de boeuf avec sauce aux champignons était à 5 euros... L'ambiance était surréaliste et on culpabilisait un peu mais en même temps force est de constater qu'il y avait beaucoup de personnel et que ce lieu créait de l'emploi.

La nouvelle amoureuse de Nico
Nous avons ainsi pu faire le point sur notre sentiment dans ce pays. Tout le monde nous en avait tellement parlé avec engouement qu'on s'attendait vraiment à un coup de coeur immédiat mais ça n'a pas été le cas et l'acclimatation se fait petit à petit. Il faut dire que l'on se sent parfois un peu occidentaux avec nos gros sabots venus observer de près à quoi ressemble la misère. Et du fait qu'on ne sait pas toujours où va notre argent etc. on a parfois peur que notre tourisme ne soit pas "utile". Certaines situations sont un peu difficiles à gérer comme la mendicité des enfants qui, bien que moins répandue que dans d'autres pays, est tout de même présente. Mais nous constatons aussi que les gens sont heureux de nous voir et qu'il faut relativiser ce sentiment... A Bago par exemple une femme s'est agrippée tendrement au bras de Nico et a voulu prendre des photos, c'était drôle.

Les choses se sont vraiment débloquées dans l'après-midi lorsque nous sommes allés dans le grand parc de la ville. A peine sommes-nous arrivés qu'une petite fille parlant très bien anglais vient nous voir et nous invite à rejoindre sa famille qui joue aux cartes un peu plus loin. Nous nous retrouvons au milieu de tout un groupe et ils nous tendent immédiatement de l'eau, du nougat etc. Troy, le petit frère d'Albee (la petite fille qui nous a invités) se joint à la conversation pendant que leur père nous explique qu'ils viennent de Mandalay et qu'ils ont une semaine de vacances en raison du nouvel an chinois. Les enfants étudient dans une école anglaise et ont envie de pratiquer.

Ils nous proposent ensuite d'aller voir leur grand-père un peu plus loin. Nous sommes un peu gênés mais ils y tiennent et le grand-père nous accueille avec un grand sourire. Il nous donne des fruits et le cousin des enfants, Phillis, se joint à nous. Nous sommes assaillis de questions sur notre pays, notre famille, notre travail etc. Nous leur montrons alors notre album photo et ils sont ébahis, autant par la taille de la famille de Nicolas que par Lyon qu'ils trouvent magnifique. Ils se moquent de la barbe de Nico et nous demandent pourquoi nous sommes en T-Shirt car pour eux, il fait froid ! Le moment est vraiment drôle car les grands-parents posent également des questions en birman que les enfants traduisent. Nous prenons ensuite des photos tous ensemble, échangeons nos coordonnées et en nous quittant, les enfants nous disent qu'un jour ils viendront nous voir en France. Nous repartons le sac rempli de fruits et le sourire jusqu'aux oreilles. Cette gentillesse est vraiment incroyable.





Enchantés, nous allons ensuite visiter la tour qui domine le parc. Elle a vraiment des allures de Chine du Moyen-Age mais heureusement il y a un ascenseur ! La vue est sympathique et nous sommes seuls pendant un moment ce qui rend l'instant encore plus agréable.



Un tour au jardin des orchidées et alors que nous marchons tranquillement, un bruit nous interpelle. Des feuilles tombent dans un brouhaha anormal. Nous levons la tête et voyons un singe, puis deux, puis trois ! Nous sommes ravis car ça avait été la frustration aux chutes d'eau d'Erawan (en Thailande) où nous pensions en voir. Rapidement nous comprenons que les deux noirs veulent "taper" le gris. Nous parvenons à filmer la scène qui est vraiment drôle mais impressionnante vue de près. Nous essayerons de mettre en ligne la vidéo rapidement.


Nous achevons notre visite par la volière où nous pouvons observer de très beaux oiseaux ainsi que des paons. La journée se termine en beauté par un très bon repas au marché de nuit. Il y a pas mal de spécialités à base d'ingrédients frits et nous avons découvert une sorte de pain excellent que l'on peut accompagner de pois chiches écrasés. Délicieux !

Voilà donc les dernières nouvelles du Myanmar qui, s'il ne nous a pas séduit immédiatement et nous a fait nous poser pas mal de questions, commence à nous dévoiler ses charmes. Notre acclimatation devient de plus en plus facile et le programme des prochains jours devrait nous permettre de prendre totalement nos marques. Nous avons rencontré notre guide Naing Naing, surnommé nine nine (9-9) et Nico est allé manger chez lui avec l'américain et l'allemand qui vont faire le trek avec nous. Je me suis de mon côté reposée car je suis encore bien fatiguée. Nine nine a l'air d'être quelqu'un de très gentil et de très intéressant. Nous vous en reparlerons bientôt, lorsque nous reviendrons du trek !

A très vite !! Et parce qu'on vous aime, encore quelques photos!!



Interdiction de cracher, non mais !


Vue depuis le train...

L'aiguillage...


Nico dans la famille de 99



5 commentaires:

  1. Coucou les amoureux, nous avions également louché sur Pyn Oo Lwin, je crois que votre récit nous a convaincu d'y aller faire un tour :p
    Nous sommes cependant encore plein de sceptissisme tout comme vous envers cette destination. Nous en avions tellement entendu de bien que nous sommes presque parfois déappointés... Est-ce dû au fait que pour la première fois nous partons aussi longtemps ?
    Toujours est-il qu'effectivement, la population est extraordinaire et que rien que pour ça, le pays vaut le détour !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très contente de vous retrouver sur le blog et j'ai bien apprécié votre nouveau récit.
    Tout est très intéressant et les photos réussies. Celle du train sur le viaduc est surprenante.
    J'attends les autres avec impatience. Bonne continuation et à bientôt pour la suite. Je vous
    embrasse. BRUNA

    RépondreSupprimer
  3. Salut les amis !
    Vivement le prochain message, je commence à m'ennuyer.
    Profitez bien des fruit shakes et des pancakes à la banane.
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. J'avais pris un peu de retard dans le suivi de vos aventures, me voila a jour et presse de voir la suite. Les photos sont tres belles (meme si une photo d'une petite specialité culinaire serait la bienvenue :-) Un gros bisous enneigé en provenance de Haute Savoie a tous les deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou les aventuriers,
      c'est sûr ,c'est un pur régal de vous lire,sans parler des photos, magnifiques .
      comme je vous envie ,!!!
      Profitez bien et gros bisous à tous les deux.
      muriel

      Supprimer