SLIDE+Script menu

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
Flux RSS
HelloCoton

vendredi 3 mai 2013

A la découverte des merveilles de la ceinture de feu : le Bromo !

Le Bromo au-dessus des nuages
Après notre épopée en bus comprenant 6h30 de trajet avec un conducteur suicidaire, nous sommes arrivés à Probilingo, où nous avons dormi dans un hôtel miteux.

Le lendemain, après une grasse matinée plus que nécessaire nous avons regagné les environs de la gare routière pour attraper un minibus direction Cemoro Lawang, le village le plus proche du Bromo, deuxième volcan que nous allons visiter ! Comme il s'agit d'un transport public, il attend d'être plein ou presque pour partir. Bien sûr vous pouvez partir plus vite si vous payez le double mais bon...on est en Asie quoi ! On a le temps, surtout quand la nuit n'est pas encore tombée et que l'activité bat son plein !



Nous tombons sur un groupe d'étudiants indonésiens qui part visiter le Bromo également et discutons avec eux, c'est assez rigolo. Puis, un couple de français arrive. Assez rapidement nous sympathisons. Charlotte et Fabien sont en voyage de noces et viennent d'arriver de Bali le matin même.

Le bus part et nous prenons rapidement de l'altitude. La plaine laisse place à des versants volcaniques verdoyants, des potagers incroyablement luxuriants et...à la pluie ! Prévenant, le chauffeur s'arrête et rentre dans le van tous les gros sacs qui étaient fixés sur le toit, évitant à nos affaires une noyade certaine.
Nous débarquons au village sous la pluie, fatigués et désireux d'un peu de confort après nos 3 jours spartiates entre la maison de Mr.Paing et surtout l'atroce hôtel de Probolingo !

Nous atterrissons au Cafe Lawa, à Cemoro Lawang. Les chambres sont assez confortables mais chères pour ce qu'elles sont et le personnel plutôt désagréable. Mais il y a des vraies toilettes et la douche chaude, c'est a peu près tout ce que nous désirons dans l'instant ! Qui plus est, le lieu,  avec son restaurant montagnard, est le seul à avoir le wifi de tout le village, ce qui en fait un grand repaire de voyageurs.

Avant de quitter Bali, nous avions passé une excellente soirée avec Sophie et Boris du blog 1allersimple à rire et échanger sur nos coups de coeur et nos déboires. Ils nous avaient expliqué qu'ils n'avaient pas fait le Bromo au lever du soleil (moment où il y a évidemment une foule de touristes) mais qu'ils y étaient allés vers 8h de matin et qu'ils étaient seuls vu que tous les tours étaient déjà partis.

Nous étions donc dans l'optique de marcher sur leurs traces mais en arrivant nous nous sommes dit que l'on aimerait tout de même bien le voir ce lever de soleil ! Nous pensions d'abord marcher jusqu'au point de vue, qui ne se situe pas dans le cratère mais sur une montagne en face d'où l'on peut le dominer, puis Charlotte et Fabien nous ont proposé de partager une jeep, moyen de transport numéro 1 des touristes au Bromo. Nous nous sommes dit qu'après tout, pourquoi pas.

Et puis le destin nous a filé un de ces coups de pouce qu'il aime accorder de temps à autre et a mis sur notre route Cédric et Amandine, un couple absolument super qui prenait un thé au Cafe Lawa.

Alors que Fabien leur demande s'ils veulent partager la jeep avec nous, ils nous expliquent qu'ils sont allés au point de vue numéro 2 le matin même (celui où toutes les jeeps vont) et que la vue est moins bonne que si l'on se poste un peu plus bas, à mi-chemin entre le point de vue numéro 1 et le point de vue numéro 2. Ils comptent y retourner la nuit suivante et en deux minutes l'affaire est réglée : nous marcherons jusqu'au lieu qu'ils ont découvert, tous les six !

Comme Fabien est un peu malade, Charlotte reste auprès de lui et nous partons dîner dans un minuscule warung convivial et délicieux avec Cédric et Amandine. Comme nous, ils voyagent à travers l'Asie du sud est, pendant 5 mois et en sont à leur quatrième mois d'aventure. Le courant passe immédiatement et nous réalisons que nous sommes sur la même longueur d'onde dans notre façon de vivre le voyage. Le lendemain nous confirmerons définitivement que nous avons trouvé nos doubles en réalisant que nous partageons la passion des "photos saut". Bref, une sacré belle rencontre qui fait plaisir !
Nous nous séparons dans la brume et le froid comme si nous étions un soir d'hiver à l'approche de Noël et partons dormir quelques heures avant de nous retrouver à 3h30 du matin.

Munis de plusieurs couches de vêtements, des polaires, des coupes vent, des jeans, des grosses chaussettes de randos et des frontales, nous nous retrouvons avec Charlotte, Fabien, Cédric et Amandine à 3h30, dans le froid inévitable de ce petit village situé à plus de 2000 mètres d'altitude et nous mettons en route. De temps à autre nous nous faisons dépasser par des jeeps et croisons quelques groupes menés par des guides. Comme pour le Kawah Ijen, le froid n'est bientôt plus un problème tant nous transpirons pendant cette montée bien raide ! Nous avons un bon rythme de marche, menés par nos guides à nous qui sont tout de même semi-marathoniens ! En dépassant le point de vue numéro 1 nous nous retrouvons presque seuls. La dernière partie de l'ascension est bien physique avec une partie "escalade" où nous grimpons à l'aide des mains sur un chemin terreux et glissant (merci la pluie de la veille!).

Une heure et quart après le début de notre randonnée, nous voilà arrivés sur un petit coin de terre à la vue dégagée depuis laquelle nous devinons le paysage magnifique qui va s'étendre sous nos yeux au fil des minutes...

Dans la pénombre, seul le bleu gris du ciel et le blanc de la mer de nuages qui recouvre le cratère apparaissent nettement à nos yeux. Mais petit à petit, le ciel prend une couleur rose orangée et le monde s'éveille lentement.






En réalité, il n'y a pas de "lever de soleil" au Bromo, dans le sens où l'on ne le voit pas émerger. Par contre les couleurs qu'offre ce moment privilégié de la journée sont absolument superbes! Et puis il faut bien avouer que quand on a marché durement pour atteindre le panorama et qu'on peut enfin profiter de ce don de la nature, on l'apprécie encore plus ! Et que dire du fait que nous sommes seuls alors qu'un peu plus bas et un peu plus haut, des hordes de touristes jouent des coudes pour être au premier rang (c'est ce que nous ont expliqué Cédric et Amandine), afin de voir quelque chose ! Quelle chance on a eu de les rencontrer !





Le soleil n'est pas encore assez haut pour nous réchauffer et malgré le fait que nous ayons enlevé nos vêtements mouillés par la transpiration, nous avons bien froid. On doit bien être à 2500/2600 mètres d'altitude tout de même ! Heureusement, le paysage est là pour nous faire oublier les frissons et nous offrir une vue irréelle sur le Bromo fumant et les volcans voisins ainsi que sur le Semeru, plus haut volcan de Java culminant à 3676 mètres d'altitude et régnant incontestablement en maître sur les lieux !






Le moment semble idéal pour faire un petit saut et nous sommes heureux de rencontrer d'autres spécialistes pour enfin en faire une ensemble réussie avec Nico ! Depuis l'arrivée à Bali, on a eu du mal. Ça amuse beaucoup Charlotte et Fabien qui n'en reviennent pas de la différence entre la réalité du saut et le rendu sur la photo !

Jump au bromo au lever du soleil

Lever de soleil sur le Bromo


Pendant ce temps, la mer de nuage va et vient, entrant parfois même dans le cratère du Bromo, mais sans elle, je me demande si le lieu aurait eu autant de poésie... Nous apercevons le village bien plus bas, recouvert par la danse des nuages. On dirait définitivement une matinée de Noël à la neige !






Mer de nuages et lever de soleil au Bromo

De gauche à droite: Amandine, Cédric, Charlotte et Fabien

Nous redescendons ensuite et comme au Kawah Ijen, nous réalisons qu'il y avait un sacré dénivelé ! Autant dire que le buffet a volonté du petit déjeuner au café Lawa est plus que bienvenu !

Vient l'heure des séparations avec Cédric et Amandine. Ils partent pour Banywangi le jour même et devinez où ils vont aller... Chez Mr.Paing ! Nous leur en avons parlé la veille et Ganda leur a répondu très rapidement après qu'ils l'ai contacté. Nous sommes bien contents d'avoir pu leur donner cette info qui, on l'espère, leur fera passer un aussi bon moment que nous sur le plateau d'Ijen ! Si vous voulez suivre leurs aventures, ils tiennent un blog plein d'humour et de poésie : http://amandetcedtripasia.blospot.com

De notre côté nous partons avec Chalotte et Fabien découvrir l'immense cratère dans lequel se tiennent trois volcans, le Kursi, le Batok et le Bromo. Ce dernier est le seul encore actif et la fumée incessante qui s'en échappe suffit à nous en convaincre !
Le paysage de ce cratère est souvent qualifié de lunaire et l'on comprend pourquoi! Cette immense plaine recouverte de sable volcanique semble hors du monde et l'on se croirait en plein désert! Le soleil tape d'ailleurs fort et tous les hommes à moto ou à cheval que nous croisons ont l'air de bédouins.






Il faut encore grimper pour atteindre le haut du cratère du Bromo, d'abord sur le relief puis en empruntant une séries de marches installées pour les visiteurs. Une fois en haut, on peut découvrir un immense cratère éclaté et gris, marqué par les éruptions. Un énorme trou en son centre laisse échapper une fumée en continue mais à la quantité variable. L'odeur du souffre se fait ressentir par moments sans jamais en devenir insoutenable pour autant. Nous restons là un moment avant de redescendre et de fournir un ultime effort en arpentant la terrible montée qui relie le cratère au village !



C'est l'heure de nous séparer avec Charlotte et Fabien. Ils partent pour Yogyakarta le jour même alors que nous passons encore la journée à Cemoro Lawang, avant de retourner à Bali le lendemain. Notons que grâce à la malice de Fabien, nous n'avons pas eu besoin de payer à l'entrée du cratère. Pas bien, mais bon, ça vaudra pour toutes les arnaques dont on a été victimes jusque là !!!

La journée se poursuit entre un changement d'hôtel (nous partons au Budhi homestay, moitié moins cher), une bonne sieste, la mise à jour du blog et une petite soirée Big Bang Theory. Ça fait du bien de prendre son temps !

On sent poindre la question : alors vous avez préféré le Bromo ou le Kawah Ijen ? Et on dira qu'il est un peu difficile de répondre à cette question.

Tout d'abord dans les deux cas, ça aura été une expérience humaine géniale parce que nous avons fait de très belles rencontres. Ensuite, d'un point de vue strictement "volcanique",  notre cœur penche clairement pour le Kawah Ijen qui nous a coupé le souffle avec son paysage incroyable, son lac acide, la beauté de son cratère, les volcans qui l'entouraient etc. L'immense cratère lunaire dans lequel se tient le Bromo n'en reste pas moins impressionnant et la vue au petit matin était tout simplement magique! Alors que dire... Faites les deux ;)

Nous voilà de retour à Bali, dans le village de Pemuteran, point d'accès le plus proche de Pulau Menjangan, île réputée pour être le meilleur spot de plongée et de snorkeling de Bali. Elle se situe dans un parc national et ses eaux sont donc protégées. On vous parle de tout ça très bientôt! À plus chers lecteurs !

2 commentaires:

  1. Top vos photos ! et super la petite astuce pour découvrir le Bromo loin des touristes. Bon snorkeling à Bali :)

    RépondreSupprimer
  2. Super récit avec l'ascension des volcans et les magnifiques photos qui accompagnent, vous nous
    plongez dans un monde irréel. Merci et bonne continuation. BRUNA

    RépondreSupprimer