SLIDE+Script menu

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
Flux RSS
HelloCoton

mardi 4 mars 2014

Buenos Aires, entre promenade et tango !

Nous poursuivons nos aventures à Buenos Aires.

Si nous avons pu pas mal visiter la ville lundi et passer une très bonne journée, celle d'aujourd'hui est ponctuée de mésaventures. Notre tablette nous a de nouveau lâché et ça, c'est pas cool! Nous avons donc consacré une grande partie de la journée a trouver une solution mais nous y reviendrons.

Lundi, nous nous sommes engouffrés dans le métro direction "catedral" afin de rejoindre l'avenue Florida. Cette très longue rue piétonne remplie de boutiques est aussi un lieu connu pour échanger de l'argent au marché noir.



Il faut savoir qu'en Argentine, il y a deux cours pour le peso : l'officiel et celui du marché noir (appelé ici marché bleu). La différence entre les deux cours est d'environ 30% alors autant dire que l'intérêt est grand d'échanger dans le marché parallèle.

Les rabatteurs sont nombreux et il suffit d'aller à leur rencontre pour en savoir plus. Le premier que nous consultons nous embrouille, on laisse tomber. La personne suivante est plus claire et nous faisons affaire avec elle. Pour information, au 03/03/14 nous avons pu échanger les dollars à 1 pour 10.8 et les euros à 1 pour 14.2. On a vu une boutique dans San Telmo un peu plus tard qui proposait 1 dollar pour 11 pesos. Ça donne une idée du cours. (On n'a peut être pas fait la meilleure affaire du monde car on ne s'est pas tellement attardé sur la question...)

L'échange est assez comique. On rentre dans un petit kiosque de rue, un homme sort un sac en plastique plein de liasses de billets et tout le monde compte à l'abri des regards.

Une fois les poches pleines de pesos en mode "mafia gangsta rap" nous poursuivons notre balade, rejoignant la avenida del 9 Julio (la plus large de BA) puis en allant avenida de Mayo.

En chemin nous croisons le Café Tortoni, une institution ici. Une longue file d'attente s'étend devant l'entrée afin de déjeuner et après un instant d'hésitation nous décidons de nous glisser dedans. Le lieu est ultra touristique (il y a même des groupes de gens avec leur prénoms écrits sur des badges, non mais allo quoi!) mais on ne vient pas en Argentine tous les jours alors qu'importe!

À l'intérieur la décoration est rétro et typique et on imagine bien les danses enflammées qui ont pu faire vivre le lieu. La gastronomie quant a elle n'est pas exceptionnelle mais copieuse (ils ont un problème d'ailleurs avec ça ces argentins! Mais nous y reviendrons!).



Une fois repus nous reprenons notre route direction Plaza de Mayo où se trouve la palais présidentiel, un édifice tout rose. Sur le balcon, des discours politiques historiques ont été prononcés, comme ceux d'Eva Perron (Evita), par exemple.




Il suffit de parcourir quelques centaines de mètres pour changer totalement d'ambiance et San Telmo s'ouvre à nous avec des façades colorées, de l'art de rue flamboyant et de nombreuses boutiques et terrasses. Plus la journée avance, plus ce que nous voyons est beau!

Nico en mode drague

Charlène en mode "tu parles à mon mec?!" 






Nous repassons par la suite à l'hôtel afin de nous faire beaux (et de sauvegarder les photos, quelle inspiration quand on connaît le malheur du lendemain!), en rentrant par les petites rues de Palermo, toutes plus charmantes les unes que les autres.






Pour la st Valentin, j'avais eu le droit à un petit papier mentionnant "bon pour une soirée romantique à Buenos Aires". La classe, je sais! Et bien c'était hier soir. Et ce qui est quand même fou c'est que l'anniversaire de Nico étant le lendemain, j'avais moi aussi pensé à quelque chose, sans toutefois le réserver. Eh bien je vous le donne en mille, nous avions prévu la même chose l'un pour l'autre! (C'est mignon!!!).

Du coup, la soirée a été placée sous le signe du tango! Nous nous sommes rendus à Tango Madero. Ce genre d'événements est proposé par de nombreux lieux et est très touristique mais c'est une excellente occasion de voir du beau tango et nous n'avons pas du tout regretté notre choix!

Un pick up passe nous prendre a l'hôtel (c'est bien des fois d'être pris en charge), et nous arrivons dans la magnifique salle avec vue sur Puerto Madero, un port "indus" mais très chic. La formule comprend le dîner et alors que je crains d'être a une table commune avec un brésilien aux mains baladeuses et au raclement de gorge insupportable, je découvre que comme toujours, Nico a fait les choses en grand et nous a pris la formule VIP avec table pour deux accolée à la scène, trop classe!

Nous prenons une photo avec les stars du show que l'on peut ensuite acheter (ce que nous ne ferons pas, car comme l'a bien résumé Nico : on les connaît pas ces gens, on va pas afficher cette photo chez nous!) et on a aussi le droit à celle comprise dans la formule, avec les deuxièmes stars!

Le dîner est plutôt bon mais les quantités toujours démentielles et le champagne (argentin) est a volonté! Trop classe!

Le spectacle quant à lui est superbe, à l'image de cette danse pleine de sensualité.

Une fois le show fini, un cours de tango est proposé par les danseurs du spectacle, à tous les volontaires. Ni une ni deux, nous montons sur scène et profitons de cette petite leçon très basique mais néanmoins instructive! On est les rois du tango maintenant! On a même eu un certificat, ah!ah!

Aujourd'hui, nous nous réveillons très tôt (6h45) pas encore faits au décalage horaire sans doute! Il pleut à torrent, ça commence bien. Puis vient l'épisode de la tablette et de son bug système, le désespoir s'abat sur nous! Alors que le soleil revient, nous nous lançons en direction de l'Alto Palermo, un grand centre commercial, avec deux missions!

1) racheter un note book ou une tablette
2) voir les prix des vols pour Salta (que nous rejoindrons jeudi). En effet il y a une boutique Asajet (une agence de voyage), ainsi qu'une boutique aerolinas argentinas.

Et une fois encore nous allons de désillusion en désillusion. Pour l'électronique les prix sont assez élevés, on doute. Et pour l'avion il y a toujours une feinte. Chez Asajet on nous donne des prix attractifs en pesos mais au moment d'acheter on nous dit qu'il faut payer en dollar avec taux de change officiel. Autant dire que le prix perd de son intérêt. Chez aerolinas on peut payer en pesos mais seulement par carte bancaire du coup ça nous ferait le taux du cours officiel aussi, on est perdant. Et sur internet, c'est cher... La seule piste qu'on a c'est d'acheter directement à l'aéroport. Apparemment, on peut payer en cash en pesos. Du coup, bah on ne sait pas ce qu'on fait.

En rentrant à l'hôtel, Nico tente de nouvelles manips avec la tablette, sans succès.... On a vraiment les boules!

Mais on reste optimiste! Après pas mal de réflexion on va tenter le blogging par smartphone. J'avais déjà pris l'habitude de rédiger mes articles sur l'iPhone, on va se trouver un adaptateur USB/sd et essayer de faire le blog comme ça. On espère que ça va le faire!

Allez à très vite la compagnie!

2 commentaires:

  1. merci de nous faire rêver avec de si belles photos. Bonnes balades et joyeuses aventures.......

    RépondreSupprimer
  2. Voilà maintenant 4 ans que je danse le tango alors forcément, je rêve d'y aller !

    RépondreSupprimer