SLIDE+Script menu

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
Flux RSS
HelloCoton

vendredi 21 mars 2014

De Humahuaca à Buenos Aires en passant par les Salinas Grandes...

Illusion d'optique aux Salinas Grandes
Coucou la compagnie ! Un petit silence radio de notre notre côté qui s'explique par un besoin de repos!

Eh oui, comme toujours, voyager ça fatigue et le road trip plus l'altitude nous ont un peu cassés!

Du coup, dimanche matin, nous sommes partis visiter le village d'Humahuaca. Était-ce la fatigue, était-ce notre humeur où était-ce juste le lieu? En tout cas, ça ne nous a pas vraiment transcendé. On a eu l'impression de voir le même village que les autres que nous avions pu visiter au préalable, en plus touristique.


Signalons quand même un mini marché de viande assez incroyable. La taille des morceaux de viande était assez hallucinante.

Un autre moment fut assez étonnant. La ville est dotée d'une sorte d'automate de San Francisco Solano qui apparaît tous les jours à midi et bénit les gens présents sur la place.



L'affaire est bien rodée et les hauts parleurs de l'église, qui est juste a côté, se mettent à diffuser un message pour avertir 5 minutes avant, que ça va commencer. Puis à midi, une musique crache dans les hauts parleurs et là c'est la transe. Des gens pleurent en voyant l'automate, des fillettes vendent des chapelets achetés en chaîne par les touristes présents.



C'est assez surprenant. Ensuite, tout le monde se dirige vers l'église, locaux comme nombre de touristes. De notre côté nous allons manger puis flânons au marché où l'on achète de délicieuses prunes! Les fruits commençaient à nous manquer. Il faut quand même dire que dans le coin on est un peu logé à la viande et aux patates tous les jours!






Sacs remplis de feuilles de coca

Nous revenons ensuite à l'hôtel et entrons dans un mode "loque" totale. Sieste, piscine, dîner dans notre maisonnette en regardant des films sur le câble, flemme le lendemain, déjeuner sur notre terrasse, film et sieste, des loques on vous dit! Le soir nous sortons quand même de notre tanière et mangeons à Arumi, notre coup de cœur! Leur ragoût est excellent, la déco agréable et les prix abordables, ça nous a plu!

Le lendemain, nous renfilons nos chaussures de rando pour une grosse journée! Tout d'abord, nous repartons à Purmamarca afin d'accorder plus d'attention au mont aux sept couleurs. Nous faisons une marche qui le contourne et préférons presque l'autre côté. Quoi qu'il en soit, cette marche nous plait beaucoup et on la recommande!  En arrivant vers la fin de la boucle, Nico veut prendre en photo une montage qui est derrière un stand d'artisan et le vendeur n'arrête pas de lui dire de passer derrière, qu'il ne peut pas prendre en photo son stand. Il ne comprend pas que son stand n'est pas dans le cadre. On se dit que quand même, les andins qu'on a pu croiser sont gentils mais qu'ils ont un côté un peu rustres!













Après un premier petit tour au marché artisanal, nous prenons la route direction les salinas grandes, une plaine saline perchée à 3400m d'altitude. Purmamarca est à 2100m et un col à 4170m nous attend!

La route est exceptionnelle, nous sommes subjugués par tant de beauté. Et comme la forme est avec nous, l'ascension se fait sans difficulté! Quand on passe le col on est pas peu fier! (A croire qu'on l'aurait fait en vélo!! ;))





Et alors qu'on commence à redescendre un peu, on a un premier aperçu des salinas, transe!!!

L'arrivée est quant à elle hypnotique, ce blanc aveuglant au milieu des sommets et du bleu du ciel... Waou!

Et que dire quand on foule le sol de cette énorme croute de sel! Quand on pense qu'ici il y avait un lac qui en s'asséchant s'est transformée en... Ça! Alors bon on sait uyuni c'est plus grand, c'est plus magique tout ça tout ça, mais franchement, quand on voit un endroit comme ça pour la première fois de sa vie, on est bouche bée quoi qu'il en soit! Et mine de rien, les salinas grandes font quand même 525km2 !









Enfin bref, vous avez compris, on a été séduit !

Alors qu'on repart, on croise des vigognes, puis des lamas! (Cette fois, on reste dans la voiture hein!), puis on s'arrête tous les 100m pour admirer cette route splendide!




Retour à Purmamarca où nous déjeunons à nouveau dans le comedor de la dernière fois puis finissons notre shopping avant de repartir vers Salta.

Le temps se gâte et nous faisons la route sous la pluie avant de prendre une route splendide à travers une forêt, que nous pensons être une forêt de nuages. La végétation sur les derniers 50km est très tropicale.

Nous prenons nos quartiers dans notre auberge où l'on reçoit un accueil chaleureux puis il est temps de rendre la voiture. Aurevoir titine et merci pour tes bons et loyaux services!

On parvient même à faire du change avec la même personne que la dernière fois, on se sent mieux, on commençait à être à cours de cash!

Inutile de dire qu'on ne fait pas long feu le soir, la journée a été longue et on a un vol à 9h45 le lendemain pour rentrer à Buenos Aires!



Et hop c'est reparti! Aurevoir les montagnes, bonjour la capitale! On change de bed and breakfast et franchement là on a trouvé la perfection: le querido, toujours dans Palermo. Le proprio, un anglais qui a la patate, nous donne plein de bonnes adresses pour manger et pour voir certaines choses que nous avons zappées.

On file déjeuner chez Sarkis, un resto grec/libanais. Ô joie! Enfin un goût différent! On se régale!

Puis on réactive le mode loque en siestant et en enchaînant trois films! Nous sortons le soir au 878, un bar qui était encore clandestin il y a quelques temps et qui a finit par obtenir une licence. Ils entretiennent ce côté en n'affichant rien sur l'entrée. Seule une personne est postée à l'entrée.

À l'intérieur, il y a une super ambiance avec de la bonne musique, des bougies, des briques. On se dit que Buenos Aires est une ville qui doit être agréable à vivre car elle semble assez libre. Ça nous plait beaucoup.

Buenos Aires n'est pas forcément une ville qui en met plein les yeux avec des buildings incroyables etc. Mais elle a une vraie âme.






Aujourd'hui nous avons marché longuement entre les abords du jardin botanique jusqu'au cimetière de Recoletta. Ici se trouvent les sépultures de nombreuses personnalités argentines.

C'est assez rigolo si l'on puit dire, d'y aller quand on s'est baladé dans le pays. En effet tous les villages sont répartis de la même manière et les noms des rues identiques. Ils sont nombreux à être empruntés à des militaires célèbres, qui pour la plupart, reposent à Recoletta.

Il y a aussi la tombe d'Evita, qui il faut bien le dire, est assez décevante.

Enfin bref, l'excursion est intéressante quoique touristique mais pas incontournable non plus.

On atterrit pour déjeuner dans un petit resto pas fameux fameux puis retour à La Bocca pour faire un peu de shopping. L'ambiance est encore plus animée que la dernière fois que nous sommes venus!

Et pour couronner le tout, nous sommes témoins en direct de l'inflation que subit le pays puisque le trajet de métro qui coûtait 3,5 pesos il y a 15 jours est passé à 5 pesos!

Ce soir, pour notre dernière soirée argentine, on espère se faire une petite sortie agréable avec apéro et bon repas!

Ce séjour aura été très riche et nous laissera de nouveaux superbes souvenirs!

Il y a pas mal de choses qui nous ont interpellées ici c'est pourquoi nous prévoyons de faire quelques articles thématiques à notre retour.

Merci à nouveau de nous avoir suivis pendant ce périple et à bientôt pour de nouvelles aventures!

5 commentaires:

  1. Merci encore une fois de nous avoir invités à suivre vos aventures en terre argentine. Belles photos et commentaires vivants et passionnants. Hâte de vous revoir, bon voyage. Bisous. Geneviève

    RépondreSupprimer
  2. Ce dernier commentaire est plein de diversités du début à la fin. Les photos sont toujours superbes et le lac salin surprenant par sa beauté.
    Merci de nous avoir fait partager ce superbe voyage et à très bientôt. Bisous. Bruna

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique !!! Gros bisous et à très vite. Patricia

    RépondreSupprimer
  4. Merci Nicolas et Charlène de ce reportage en temps réel sur l'Argentine des villes et des montagnes!! JP

    RépondreSupprimer
  5. Sympa vos articles sur l'Argentine! vous êtes resté combien de temps en tout?
    Le mal de l'altitude me fait un peu peur par contre!!
    A bientot Cécilia

    RépondreSupprimer